A l’occasion des 25 ans du Web, l’Inria (organisme public de recherche spécialisé dans les sciences et technologies du numérique) publie sa 2ème édition du baromètre sur les Français et le numérique en partenariat avec l’institut TNS-Sofres.

Cette étude a été conduite sur tout le territoire auprès de plus d’un millier personnes de plus de 14 ans et rend compte des rapports entre les citoyens et le numérique.

français et numérique

Comment les français perçoivent-ils le web ?

Dans son étude, l’Inria distingue 4 catégories d’utilisateurs : les déconnectés, les distants, les usagers et les « homo numericus ».

Cette dernière catégorie a doublé en 3 ans. 34% de la population s’identifie comme « Homo Numericus » c’est-à-dire des individus pour qui les outils numériques sont indispensables au quotidien.

famille tablette web

Ajoutés aux usagers « classiques », c’est 63% de la population française qui ont aujourd’hui un usage quotidien des outils numériques et admettent qu’ils ont beaucoup changé leur façon de vivre.

Si les français reconnaissent majoritairement le web comme un moyen d’accéder à la connaissance, de s’ouvrir sur le monde ou de rester informés, ils restent cependant méfiants lorsqu’il s’agit de leur vie privée.

Les relations sur internet : le paradoxe

60% des français ont une vision positive du numérique lorsqu’il s’agit de leurs relations professionnelles et amicales. A l’opposé, 72% des français pensent que le numérique a un effet négatif sur leur vie privée, en particulier leur vie de famille et amoureuse.

Cette affirmation est particulièrement vraie chez les utilisateurs chevronnés du net. L’Inria soulève ici un paradoxe surprenant : plus on utilise le numérique, plus on en craint les effets.

monde connecté internet tablette

La crainte d’Internet : qu’est-ce qui nous fait peur ?

Il existe bien une certaine méfiance à l’égard des outils numériques. En effet, 82% des interrogés qualifient leur usage d’Internet « prudent ». Pourquoi tant de méfiance ?

L’usage quotidien d’internet à fait naître de nombreuses interrogations chez les français.

Protection de la vie privée, sécurisation des transactions financières ou encore usage du numérique dans la santé et la médecine sont autant d’incertitudes pour les utilisateurs qui ne demandent qu’à apprendre.

S’ils restent méfiants face à certains aspects encore trop flous, les utilisateurs ne demandent qu’à apprendre ! Ainsi, 90% d’entre eux jugent « avoir un usage averti d’internet » utile.

Après 25 ans d’Internet, le regard des français sur le numérique a évolué. Aujourd’hui, ils ont globalement un sentiment positif par rapport à internet, mais l’augmentation de la fréquence d’utilisation des différents outils numériques soulève d’autres questions et d’autres inquiétudes.

Nous pouvons résumer cette étude ainsi : utiliser internet oui, mais en nous informant bien !