Aujourd’hui nous souhaitons partager avec vous une charmante histoire: celle de Germaine, internaute enthousiaste et utilisatrice Hakisa depuis peu.

Germaine garde contact avec ses enfants via Hakisa depuis le Paraguay

Etant partie vivre au Paraguay depuis quelques années, Germaine est d’autant plus consciente de tous les avantages d’internet et entend bien en profiter!

Internet, par le biais de Hakisa, est pour Germaine une façon de reconnecter facilement avec sa famille et ses amis de longue date restés en Lorraine, sa terre natale. En s’inscrivant sur Hakisa, Germaine espère ainsi pouvoir reprendre contact avec ses anciens voisins et amis d’enfance.  C’est d’ailleurs grâce à Yolande, l’une de ses amies de Soucht lui apprenant que de nombreux habitants de la commune utilisaient déjà Hakisa que Germaine a décidé de s’y inscrire à son tour. Des amis que Germaine aurait eu du mal à retrouver sur d’autres réseaux sociaux, souvent trop compliqués pour les débutants.

Depuis le Paraguay Germaine peut ainsi désormais se tenir informée de la vie de sa commune natale tout en partageant discussions et photographies paradisiaques avec ses amis. Chacun voyage ainsi sans bouger de chez lui.

Rio Acaray, situé à 200 mètres de la maison de Germaine. L'endroit est paradisiaque et l'on comprend aisément la passion de Germaine pour la photographie.

Rio Acaray, situé à 200 mètres de la maison de Germaine.
L’endroit est paradisiaque et l’on comprend aisément la passion de Germaine pour la photographie.

« Le bonheur le plus doux est celui qu’on partage » disait le poète français Jacques Delille. Et c’est en effet un grand plaisir pour Germaine que celui de partager sa vie Paraguayenne, les décors qui l’entourent, la faune et la flore locale, l’ambiance, ses expériences ou tout simplement son quotidien.

Photos du Paraguay

Grâce à des sites rajoutés par Eric, son Musher, Germaine a par exemple pu redécouvrir des endroits, radios en ligne et autres souvenirs de sa région natale. Une façon de contrer certains des aléas liés à l’éloignement et faire renaître certains souvenirs.

Pour illustrer, voici un extrait de conversation entre Germaine et Eric, son Musher qui l'accompagne dans ses débuts sur Hakisa

Pour illustrer, voici un extrait de conversation entre Germaine et Eric, son Musher qui l’accompagne dans ses débuts sur Hakisa

Laissons le dernier « mot » de la fin à Germaine qui a souhaité partager avec nous une vidéo de l’une des plus belles fêtes folkloriques Paraguayenne et à laquelle Germaine a déjà assisté de nombreuses fois.