Dans notre précédent article, nous vous parlions de la smart home, première grosse tendance du CES 2016. Aujourd’hui, nous revenons sur une autre grosse tendance du digital pour l’année 2016 : la santé connectée, ou e-santé. Retour sur les apports du CES concernant l’e-santé.

Le bracelet connecté : grand gagnant 2015 de l’e-santé

S’il est bien un objet qui a fait sensation dans le monde en 2015, il s’agit du bracelet connecté. Les bracelets connectés et autres appareils qui permettent de tracker et mesurer son activité sont sans aucun doute les innovations qui ont le plus convaincu les consommateurs en 2015. On connait déjà Jawbone, Misfit ou encore Fitbit, le leader du marché. A leurs côtés, on retrouve des grandes marques telles que Nike ou Apple qui proposent des montres connectées mais également des entreprises innovantes comme Netatmo qui ont connu un développement fulgurant ces dernières années.

Bracelet connecté et application de e-santé

Pour 2016, si les bracelets connectés doivent continuer de convaincre, de nombreuses innovations dédiées au bien-être et à la santé vont faire leur entrée sur le marché : détecteur d’allergies ou d’intolérance, aide à l’alimentation ou balances connectées.

L’e-santé pour prendre soin de sa famille

Une autre tendance e-santé qui a le vent en poupe est l’utilisation des objets connectés pour prendre soin de sa famille. Sur ce point, la présence française au CES 2016 révèle que l’hexagone est très en avance sur les questions de santé connectée.

Les objets connectés pour prendre soin des plus jeunes (enfants et bébés) sont très nombreux à être présentés à l’instar du thermomètre connecté Withings qui fait un carton au CES avec ses 4000 mesures en 1 seconde.

De même, l’IoT au service des seniors est très bien représentée par les start-ups françaises pendant ce CES. On pense notamment, sur le stand French IoT du Groupe La Poste, à la présence de plusieurs solutions dédiées au bien-vieillir comme le verre connecté d’AuxiVia que l’on vous présentait ici, le pilulier connecté de Medissimo ou encore la société Telegrafik avec OTONO-ME, la solution qui analyse l’activité à domicile du senior pour favoriser sa sécurité.

Groupe de professionnels de santé joignant mains

C’est en associant la solution OTONO-ME à la technologie Hakisa que l’on va humaniser les données des objets connectés de santé en prévenant les aidants en cas de situations inhabituelles qui surviennent chez le senior afin qu’ils puissent les prendre en charge.

De l’e-santé à la médecine prédictive

Plus que toute autre innovation, l’e-santé soulève la question du traitement des données puisque, s’agissant de données médicales, elles sont particulièrement sensibles. Les nombreux objets et capteurs permettront de récupérer un nombre incalculable de données médicales précises et précieuses. Une question demeure : que faire de ces données ?

La tendance serait à la médecine prédictive c’est-à-dire la possibilité de prévenir le risque de maladie chez les patients en interprétant convenablement les données récoltées par les objets connectés. Ce qui représente potentiellement une énorme révolution dans nos systèmes de santé ne sera possible qu’à partir du moment où les professionnels de santé (médecins, pharmaciens, etc.) entrent en jeu !