La Fondation Korian pour le bien-vieillir a réalisé en 2018 une infographie illustrant les résultats de son 3eme baromètre européen. Menée auprès de 4 025 seniors de 65 ans et plus issus de quatre pays européens – France, Allemagne, Italie et Belgique – cette étude offre un autre regard sur les aspirations et besoins de nos aînés.

 

La Fondation Korian pour le bien-vieillir

Initiée par le Groupe Korian, la Fondation Korian pour le bien-vieillir réunit divers acteurs de la Silver Économie et de la communauté scientifique afin de répondre aux enjeux du secteur.

A l’aide d’études ciblées et approfondies en lien avec les problématiques du vieillissement, la Fondation s’est donné pour objectif de produire des données scientifiques en vue d’améliorer le quotidien des seniors. (1)

 

Baromètre du bien-vieillir européen

Le troisième baromètre fait suite à deux précédents parus respectivement en 2015 et 2016. En plus de l’échantillon senior, le questionnaire du baromètre 2018 a également été soumis à un échantillon équivalent représentatif des 15-64 ans. Une nouvelle méthode de recherche mettant au jour des perceptions différentes du vieillissement selon les générations.

Via la prise en compte de divers aspects de leur vie quotidienne (déterminants du bien-être, importance du digital comme outil de sociabilisation, etc.), l’étude Korian permet d’illustrer de façon ludique l’état d’esprit des seniors d’aujourd’hui.

Car mieux connaître les seniors, c’est pouvoir proposer des solutions mieux adaptées à leurs attentes, et ce, tout en favorisant les échanges intergénérationnels.  

Initiatives citoyennes, projets de loi sur l’autonomie 2019… les actions se multiplient dans cette optique afin de permettre à une population senior croissante de conserver un rôle actif au sein de la société.  

 

Baromètre 2018 : quelles tendances pour le bien-vieillir en Europe ?  

Avec 85% des 65 ans et plus satisfaits de leur vie, les résultats révélés par le baromètre Korian suivent une courbe globalement positive. Si 84% des seniors français se sentent considérés par la société, 46% d’entre eux admettent en revanche être peu confiants dans l’avenir – contre 66% en Allemagne.

L’étude permet par ailleurs de lever le voile sur certaines idées reçues sur la vieillesse : si seulement 48% des moins de 65 ans pensent que les aînés vivent bien leur âge, ils sont au contraire 74% à s’estimer à l’aise dans leur quotidien.

Le sentiment d’utilité représente un déterminant central du bien-vieillir. Un sentiment fortement influencé par la disponibilité pour les proches, tout comme par la conservation de l’autonomie et de l’indépendance. Le numérique occupe lui une place toujours plus importante auprès du public senior qui y reconnaît un réel outil d’ouverture sur le monde.   

 

Pour davantage de détails sur le bien-vieillir en Europe, n’hésitez pas à découvrir l’infographie Korian ci-dessous.

 

(1) www.Korian.fr
Infographie sur le bien vieillir en Europe