Quand la mémoire de nos aînés est recueillie puis transmise aux plus jeunes générations, on assiste alors à une bien belle initiative, que nous avons choisi de vous présenter aujourd’hui: 100 TEMOINS 100 ECOLES : La Mémoire source d’action éducative organisée par l’association Paroles d’hommes et de femmes.

« La mémoire des aînés, natifs ou migrants, peut permettre de construire l’avenir des jeunes si on leur donne la possibilité de créer des liens directs, d’écouter et de vivre le quotidien des personnes qui les ont précédées. »

C’est en partant de cette conviction que Paroles d’Hommes et de Femmes a choisi d’utiliser la mémoire recueillie dans tous lieux et sous toutes formes, pour créer du lien social et développer des actions éducatives.

Concrètement, l’objectif du projet est de faire témoigner des aînés, français ou non, des migrants francophones, devant des jeunes scolarisés, sur leur parcours de vie de leur pays ou région d’origine à leur lieu de vie actuel.

Dans le cadre de ce projet, plus de 120 lycées, publics, privés, généraux et techniques, collèges, MFR, lycées agricoles, dans 9 régions françaises ont bénéficié de la mémoire des aînés migrants depuis début 2003. Lors de ces actions intergénérationnelles et grâce à une centaine de témoins aînés volontaires, l’histoire individuelle et collective devient une source de liens interculturels, de création et de pédagogie.

Des aînés bénévoles venus de tous horizons pour transmettre leur histoire à la jeune génération

Ainsi, plus de 600 rencontres intergénérationnelles ont été organisées par Frédéric Praud, écrivain public biographe à l’initiative de ce projet.

Par ailleurs, à partir des récits des témoins participant à la démarche une collection de bandes dessinées (3 tomes) a été réalisée: « Les Migrants ».

Nous leur souhaitons bonne chance dans la poursuite de leur initiative!