Ce mercredi 30 janvier est sorti au cinéma « La tête en l’air », un très beau film d’animation espagnol illustrant avec poésie et humour un sujet peu souvent traité au cinéma, et a fortiori dans les films d’animation, à savoir le sujet de la vieillesse.

L’histoire :

Après une vie professionnelle bien remplie, la mémoire d’Emilio commence à lui jouer des tours… La maison de retraite devient alors une évidence pour ses proches. Emilio y rencontre Miguel avec qui il se lie d’amitié et, à ses côtés, il découvre un nouvel univers.

Ses nouveaux amis sont pleins de fantaisie, ont des souvenirs aussi riches que variés, mais ont aussi leurs petites défaillances dues aux effets du temps qui passe. Alors que les premiers signes inquiétants de la maladie d’Alzheimer apparaissent chez Emilio, Miguel et ses amis vont se mobiliser pour éviter son transfert à l’étage des «causes perdues», le dernier étage tant redouté de la maison de retraite.

Leurs stratagèmes vont rythmer leurs journées et apporter humour et tendresse à leur quotidien.

 Adapté du roman graphique de Paco Rocas, « Arrugas » (« rides » en espagnol) et réalisé par Ignacio Ferreras, la qualité du long métrage « La tête en l’air » a été récompensée par la mention spéciale du Festival d’animation d’Annecy 2012.

De même les avis de la presse sont élogieux et parlent d’eux même:
Le Monde:
« La Tête en l’air » est l’un des plus beaux films réalisés sur le troisième âge. (…) Digne, grave, drôle, poétique, fataliste aussi, ce délicat portrait de la vieillesse allie la précision de son dessin à la subtilité de son scénario.

aVoir-aLire.com: Plongée sans concession dans les tréfonds d’une maison de retraite, ce film d’animation parvient à s’affranchir du sordide pour développer un humour salvateur et une poétique nostalgique qui prend aux tripes.

Quel que soit votre âge, nous vous encourageons à découvrir La tête en l’air et espérons qu’il vous laissera un excellent souvenir (tout jeu de mot mis à part!)

Au sujet de son film, le réalisateur Ignacio Ferreras explique: La Tête en l’air est un film d’animation sur la maladie d’Alzheimer, un sujet particulièrement sensible et difficile à traiter. « Ce n’est pas un film avec un « message », juste une réflexion sur la vieillesse, sur la dépendance, sur une maladie qui progressivement fait perdre tout ce que l’on a pu accumuler dans une vie, la mémoire, la personnalité… ».