Grâce à internet, nous avons aujourd’hui facilement accès à une quantité infinie d’informations, et l’échange d’informations entre les personnes devient de plus en plus simple et rapide. Pour profiter de ce savoir mis en commun, les projets d’open innovation connaissent un grand succès. Dans le secteur de la santé, les projets open health tentent également d’impliquer directement les utilisateurs et les patients dans le développement de nouvelles innovations.

Open Innovation: transparence

Suite au développement rapide d’internet et l’interconnexion croissante entre les utilisateurs, le phénomène de la production participative (angl. crowdsourcing) gagne également en importance. De plus en plus de gens misent sur le savoir concentré de la masse pour trouver des informations, pour obtenir une réponse à une question ou pour demander de l’aide à un problème en particulier qu’ils n’arrivent pas à résoudre seuls.

Cependant, au-delà des particuliers qui comptent sur cette intelligence collective, de nombreuses fondations et organisations à but non lucratif utilisent également cette méthode. L’exemple le plus connu est sans doute Wikipedia, l’encyclopédie en ligne sur laquelle tout le monde peut rédiger, éditer ou améliorer des articles.

 

Du crowdsourcing à l’open innovation

Le crowdsourcing est une méthode particulièrement efficace, puisque la communauté du web est composée de nombreuses personnes ayant des intérêts divers et l’expertise dans tous les domaines. C’est pour cette raison que, depuis quelques années, de plus en plus de grandes entreprises utilisent le crowdsourcing avec succès. L’implication de la masse dans le processus de développement de nouveaux produits est également appelée « innovation ouverte » ou, en anglais, open innovation.

Le concept d’innovation ouverte a été introduit par le professeur et économiste américain Henry Chesbrough, qui utilise ce terme dans un livre dédié à l’open innovation. Il y décrit comment les entreprises sont passées du processus d’innovation dit « fermé » à un processus plus ouvert et participatif.

Contrairement à il y a quelques années, où les grandes entreprises tâchaient à garder secret toute invention et processus d’innovation, les entreprises comptent aujourd’hui sur l’aide de leurs utilisateurs et leurs consommateurs.

 

Open innovation : quels avantages pour les entreprises ?

Mais pourquoi une entreprise prendrait-elle le risque d’externaliser ses informations secrètes ? Après tout, publier des informations internes et les rendre accessibles à tous signifie aussi dévoiler des informations sensibles et prendre le risque que ces données tombent entre les mains de la concurrence.

L’une des raisons est la pression concurrentielle croissante qui poussent à innover et ce, avec le développement des nouvelles technologies, de plus en plus rapide et moins cher. L’open innovation a de nombreuses avantages, elle accélère le processus de développement et permet à l’entreprises :

  • d’être transparent
  • d’être proche de ses utilisateurs
  • d’éviter l’ankylose professionnelle en ayant un regard neuf sur le projet
  • de connaitre de nouvelles perspectives grâce à un regard extérieur et des personnes venant d’autres domaines

Il importe peu de savoir si les participants sont des experts confirmés dans leur domaine ou s’ils apportent simplement des idées créatives sur des sujets spécifiques, sans rentrer dans les détails techniques. L’innovation ouverte est un bon moyen de mieux connaître ses utilisateurs : plus ils sont intégrés dans le processus de développement, plus le produit répondra précisément à leurs exigences et attentes. En tout cas, l’expression « Trop de cuisiniers gâtent la sauce » ne s’applique pas aux projets d’open innovation où plus il y a de personnes impliquées, mieux c’est !

 

Pourquoi les gens participent-ils aux projets d’open innovation ?

Travailler pour une entreprise alors qu’on n’y est pas embauché ? Sans être rémunéré ? Cela ne paraît pas très tentant au premier abord. Alors pourquoi le concept d’open innovation a autant de succès ? Qu’est-ce que motive les gens à s’investir dans de tels projets ? Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens aiment contribuer à la production participative :

  • Faire partie d’un tout : le sentiment satisfaisant d’avoir participé activement au développement d’un produit et de le voir sur le marché ensuite.
  • Les récompenses : même si le principe du crowdsourcing est basé sur la gratuité, beaucoup d’entreprises offrent des avantages, des réductions ou des cadeaux aux participants.
  • La motivation par la compétition : de nombreuses entreprises organisent des concours en ligne, c’est-à-dire des concours d’idées via des plates-formes dédiés ou les réseaux sociaux.

 

Open Health : l’open innovation dans le secteur de la santé

Dans le secteur de la santé, il est particulièrement important de se concentrer sur l’humain et de placer le patient au cœur de toute innovation, pour que les produits soient adaptés au maximum aux besoins du patient. 

Pour les initiatives open health, les experts de santé, les chercheurs et les patients travaillent main dans la main pour développer des solutions individuelles aux problèmes de santé, afin que les gens ne soient plus seulement des patients, mais qu’ils fassent partie intégrante du système de santé. Ainsi, ils ne sont plus simples bénéficiaires passifs mais ont le pouvoir de contribuer activement à leur santé.

Alors que le concept d’innovation ouverte est déjà en plein essor dans de nombreux domaines, la stratégie open health dans le secteur de la santé a encore du mal à décoller. Les raisons en sont les particularités du secteur de la santé, les modèles commerciaux fermés et brevetés et les processus de décision souvent très longs.

En outre, plusieurs questions se posent : comment intégrer de telles innovations en santé dans les systèmes déjà existants ? Ainsi que des questions éthiques et juridiques concernant la responsabilité, la garantie et le contrôle de qualité sont encore en suspens.