Le site Senioractu.com se fait le relais d’une étude réalisée par le groupe mutualiste Humanis sur les comportements et attitudes des 50-65 ans. Celle ci fût menée afin de mieux comprendre les usages et attentes de cette population.

Ces préoccupations étant partagées par Hakisa, c’est avec intérêt que nous avons lu les résultats de cette étude, retransmis dans cet article.

Une tendance au jeunisme

Il n’existe pas un mais des seniors, une catégorie dans laquelle les 50-65 ans ne se reconnaissent d’ailleurs pas. Néanmoins, ils semblent se rejoindre autour de certaines valeurs comme la famille, l’entraide, la tolérance et le respect. La maturité, l’autonomie, la sagesse, le dynamisme et la liberté caractérisent également cette tranche d’âge. 

Les 50-65 ans apparaissent comme plein de contradictions. On observe par exemple un décalage important entre l’âge psychique et l’âge physique : alors que la moyenne d’âge réelle avoisine les 57 ans, les répondants déclarent avoir les mêmes centres d’intérêt que des personnes de 43 ans et se comportent comme des individus de 46 ans. Ils se sentent ainsi jeunes dans leur tête et en même temps commencent à ressentir physiquement le poids des années. Leurs préoccupations à l’avenir : la perte d’autonomie et leur pouvoir d’achat. Mais ils sont davantage inquiets pour leurs ascendants et leurs descendants. 

Déménagements, mariages et décès : les événements de vie les plus vécus par les 50-65 ans

Parmi les événements les plus vécus par les 50-65 ans, on retrouve d’abord : les déménagements pour 88% des interrogés, puis les mariages et le décès d’un proche, notamment d’un des parents. Quant aux événements qui induisent un changement majeur dans leur mode de vie, ils citent : la maladie grave ; la dépendance ; le décès d’un proche, et notamment du conjoint ; la baisse de revenus liée au chômage ou au passage à la retraite ; la naissance des petits-enfants ; une séparation et un déménagement.

Être actif, pratiquer les activités que l’on aime

Les 50 ans et plus mixent toujours les activités solitaires (lecture, télévision, radio, bricolage, …) et les moments à partager en famille ou entre amis. 

Les activités dites sociales (amis, famille, associations, …) occupent une place de choix, surtout au moment de la retraite. Ainsi, plus d’un senior sur deux fait du bénévolat. Ceci s’explique par un besoin d’être utile et de garder une place dans la société, mais également de pallier à l’angoisse de l’isolement.

Jeunes seniors, suivez l’exemple de ces seniors solidaires en devenant Musher !