En septembre 2015, le magazine scientifique Intelligence publie les résultats d’une étude démontrant les bienfaits de l’utilisation des ordinateurs et smartphones sur le cerveau des  séniors.
Menée par la chercheuse italienne Valéria Bordone, l’étude se déroule en deux temps : en 2006, 2000 anglais et allemands âgés de plus de 50 ans sont testés ; et en 2012, on compte plus de 3000 participants.

Les tests proposés dans cette étude mesurent d’une part le QI des participants et permettent d’autre part d’évaluer et les capacités cognitives des séniors.

Depuis les années 30 : notre QI ne cesse d’augmenter

entretenir le cerveau des séniorsLes chercheurs partent d’un fait établi depuis les années 30 : le QI (quotient intellectuel) ne cesse d’augmenter dans les pays industrialisés. Ce phénomène, appelé l’effet Flynn, démontre que chaque génération gagne en moyenne 10 points de QI par rapport à la génération précédente.

Ce gain s’explique par l’accès à une meilleure éducation pour un plus grand nombre, une meilleure nutrition et un meilleur accès aux soins dans les pays industrialisés.
Ces améliorations du quotidien permettent aux populations de se concentrer sur des activités plus stimulantes mentalement et donc d’atteindre de meilleurs scores aux tests de QI.

Les nouvelles technologies entretiennent le cerveau des séniors

Une autre explication de l’Effet Flynn ces dernières décennies est l’utilisation de plus en plus importante des nouvelles technologies comme les ordinateurs, les tablettes et les smartphones, une tendance qui semble se vérifier chez les séniors.

En testant les fonctions cognitives de base comme le raisonnement, la logique, les capacités verbales, etc. les chercheurs observent un « rajeunissement » de 4 à 8 ans du cerveau des séniors entre 2006 et 2012.
En effet, les séniors de 60 ans testés en 2012, obtiennent les mêmes résultats que les séniors de 52 ans testés en 2006.

« Il n’y a pas une grande différence de niveau d’éducation entre ces deux populations. Par contre, nous pouvons observer une grande différence dans l’utilisation d’ordinateurs et de smartphones », explique le Dr. Bordone.
Ces nouvelles technologies permettraient aux séniors de stimuler leurs capacités cognitives en les poussant à relever des défis complexes et gratifiants. L’utilisation des nouvelles technologies permet donc aux séniors d’entretenir leurs cerveaux !

Chez Hakisa, nous proposons à tous les membres de la famille, novices ou non, de se retrouver dans notre hub social, simple et intuitif, où ils peuvent retrouver des jeux spécialement conçus pour booster leurs capacités cognitives.