La zoothérapie, également appelée animo-thérapie ou encore TAA (thérapie assistée par animal) est une thérapie effectuée par un thérapeute avec l’aide ou la présence d’un animal.

Des études ont montré que la présence animale a des effets positifs sur l’Homme. Ainsi, la zoothérapie pour séniors gagne en popularité et est aujourd’hui utilisée, non seulement dans le cadre de thérapies effectuées auprès d’un public sénior (en EHPAD ou maison de retraite par exemple), mais également auprès d’handicapés physiques et mentaux, ainsi que d’enfants.

Les origines de la zoothérapie

Les origines de la zoothérapie remontent à 1853 avec le travail pionnier de l’infirmière Florence Nightingale, qui, durant la guerre de Crimée, gardait une tortue à l’hôpital, car elle était persuadée que celle-ci apporterait du réconfort aux gens et serait capable de diminuer leur anxiété.

zoothérapie pour séniors

On dit que le chien est le meilleur ami de l’Homme, mais il peut également prendre le rôle d’un thérapeute, ou plutôt d’un médiateur. En effet, le chien est l’animal qui est utilisé le plus souvent pour la zoothérapie. Une étude a montré que la présence d’un chien lors d’une séance de thérapie de groupe favorise l’interaction sociale. Mais on trouve également d’autres animaux pendant les séances de thérapie, tels que les chats, les lapins, les cochons d’Inde et même des lamas !

Des animaux anti-maux : les bienfaits de la zoothérapie pour les séniors

La présence d’animaux contribue au bien-être des personnes âgées. Ils peuvent apporter de nombreux bienfaits (physiques et psychologiques) aux séniors :

  • Elimination du stress et donc une baisse de tension
  • Diminution du sentiment de solitude et d’anxiété
  • Réduction de la perception de douleur
  • Source de bonne humeur

En outre, grâce aux animaux, les séniors effectuent des tâches qui les entraînent et améliorent leur motricité et leurs capacités cognitives et ce de manière inconsciente, tout en s’amusant. Brosser un lapin peut améliorer la motricité fine du sénior, se balader avec un chien entraîne son équilibre, etc.
Malheureusement les animaux sont rarement autorisés dans les EHPAD, soit par peur d’accidents ou pour des raisons d’hygiène. C’est pour cette raison qu’il existe aujourd’hui plusieurs associations telles que ami-maux.com ou umanima qui effectuent des visites d’animaux à domicile et dans les structures et qui proposent également des séances de groupe et avec des enfants pour favoriser l’échange intergénérationnel.